notre histoire

notre histoire

La création

Originaire du Sud de la Chine, la famille Pak quitte Hong Kong et traverse la moitié de la planète en bateau. Durant son voyage, elle passe par le Canal de Suez et arrive enfin à Marseille après 45 jours de périple. Ce voyage initiatique d'enfance déterminera, plus tard, la reprise du commerce d’art familial par le dirigeant actuel. Connaître les autres peuples et leur culture tout en travaillant avec eux est devenu une passion, une vocation.

Installé à Paris, le fondateur de la maison et père du dirigeant actuel y ouvre les portes de sa boutique, « Au Trésor d’Orient », aux professionnels et se spécialise dans les objets d’art de Chine et du Japon. 

Voyage de la Chine jusqu'en France

De nouveaux marchés

Peu à peu, la maison s’agrandit et passe du statut d’entreprise personnelle à l’entité « ORIENTAL ARTS GEMS INTERNATIONAL SARL » sous le nom d’enseigne « TresOrient ». La société s’installe alors à proximité de la douane centrale de Paris, la seule habilitée à accomplir les formalités d’entrées et de sorties des objets d’art en France. En sus du négoce d’œuvres d’art d’Extrême-Orient, l’entreprise s’engage avec succès sur le marché des matières brutes : le jade néphrite du Yukon (Canada) et de Irkoutsk (Russie), le zoïsite de Tanzanie, la malachite de Lubumbashi (République Démocratique du Congo) et l’ivoire fossilisé de mammouth de la Yakoutie (Russie).

Enfin, la société s'ouvre à un nouveau marché : le commerce de tapis orientaux et de tapisseries faits main. Ainsi, les maquettes des tapis Aubusson de la paisible bibliothèque du musée des Arts décoratifs à Paris ont inspiré les nouveaux modèles créés par l’entreprise. Les cartons de tapisseries ont connu une nouvelle existence et ont été revisités.

L’entreprise devient alors un acteur européen incontournable dans le commerce des tapis et tentures à nœuds d’Aubusson.

L'ouverture d'une galerie

TresOrient ouvrait une galerie d’art au quai de Conti à Paris. Dans cette boutique, particuliers et amateurs d’art du monde entier ont pu découvrir une partie de notre collection, permettant aussi d’approfondir notre connaissance des goûts de la clientèle privée.

Une nouvelle galerie à Lognes

Aujourd’hui, nous avons regroupé l’ensemble de notre activité en un seul lieu : une nouvelle galerie de 1 000 m² à Lognes, dans la région parisienne. Toute notre collection est exposée dans un bâtiment sauvé de la démolition et entièrement remis à neuf par nos soins. Les quatre ans de travaux étaient le prix à payer pour cette démarche éminemment écologique. Véritable coup de cœur, cette propriété est porteuse de la sensibilité du propriétaire. 

Cet espace atypique est en forme d’alvéoles de nids d’abeilles et possède de nombreuses fenêtres. Les salles sont de véritables capteurs de lumière et mettent en avant des pièces exceptionnelles encore jamais montrées au public.

VISITEZ NOTRE GALERIE 

Une collection exceptionnelle

TresOrient dispose de 26 000 pièces différentes comprenant des objets travaillés dans des matières précieuses, des matières brutes et des tapis. Toutes ont été sélectionnées et acquises personnellement par les propriétaires, père et fils.

Une clientèle passionnée d’art

Notre collection est appréciée dans le monde professionnel de l’art et de la décoration. Nous comptons parmi notre clientèle de grands collectionneurs passionnés et des galeries d’art. Nous sommes des acteurs importants sur tous les segments du marché que nous occupons : sculptures, matières premières (jade, malachite, lapis lazuli, zoïsite, fossile de mammouth), tapis orientaux en soie et tapisseries à nœuds d’Aubusson.  

Nos tapis et tapisseries se retrouvent dans des décors de défilés de mode, de films, mais habillent aussi de grandes demeures, des hôtels particuliers, des châteaux ou bien des appartements. Notre clientèle – décorateurs, designers venant d’Europe, du Moyen-Orient, du Japon ou des États-Unis – apprécie la qualité de nos tapis.

Des objets d’art venus de l’Orient

TresOrient possède un large catalogue d’objets originaires des quatre coins du monde.  
Les matières premières comme le jade sont extraits principalement de gisements situés dans le Yukon au Canada et l’ivoire de mammouth, de la toundra sibérienne. Les sculptures viennent directement de différentes régions de Chine : du Henan, de Beijing, de Yangzhou et du sud de la Chine.  
Les tapis sont conçus en collaboration avec de talentueux designers chinois. Ils sont noués à la main par des artisans, dans des ateliers essentiellement situés dans les villes chinoises de Zhenping ou de Qingdao, villes où existent depuis des millénaires un savoir-faire de tissage. 

Depuis quelques années, TresOrient participe au rachat, par des collectionneurs chinois, d’objets d’art présents en Europe.

Un propriétaire expert et explorateur de l’art

Né à Hong Kong et arrivé à Paris avec toute sa famille, Monsieur Pak se forme en tant que statisticien économètre à l’Université Paris Dauphine et Paris Sorbonne. Ayant grandi dans le monde de l’art et ayant effectué des études inachevées mais marquantes à l’École du Louvre, l’expérience acquise auprès de son père l’a finalement destiné à reprendre la maison familiale. 

Durant de nombreuses années, il a parcouru le monde (Russie, Chine, Japon, Moyen-Orient, Afrique, Amériques) enrichissant et renouvelant de pièces exceptionnelles l’immense héritage familial.  Cette collection éclectique est aujourd’hui composée de 26 000 objets d’art. 

En 2011, il a eu l’opportunité en tant qu’expert dans l’ivoire de mammouth de participer à une mission scientifique au Pôle Nord. Cette expédition avait pour objectif d’analyser une nouvelle découverte, un jeune mammouth nommé Yuka.

Top